La LETTRE de l’UNR.Santé - Automne 2017

La LETTRE de l’UNR.Santé - Automne 2017

L'Edito

L’appui aux soins primaires : quel objectif ?

Dans le sillage du virage ambulatoire s’inscrit le développement de l’appui aux soins primaires sous une forme que tous souhaitent aboutie afin de faciliter les pratiques quotidiennes.

Avec la multiplicité des expérimentations (PAERPA, TSN, dans les régions avec les ARS) et au regard la dynamique d’URPS et d’équipes en pratique coordonnée qui se positionnent comme porteuses de CPTS, comment organiser l’appui tout en faisant preuve d’innovation ?

La question n’est pas celle du recyclage des réseaux de santé : elle est celle des collectifs d’acteurs, en gouvernance partagée, avec des objectifs de coopération sur le terrain, pragmatiques, répondant aux priorités territoriales. Comment réaliser cela simplement ?

L’heure n’est plus au modèle mais à la souplesse, ce que permet le texte de loi définissant les PTA et ce qu’incitent les retours d’expériences. L’une des clés en est le partage de vue entre représentants des soins primaires, établissements de soins, services du Département, et avec les ARS, régulatrices et financeurs.

Car au-delà de ses missions, l’enjeu d’une PTA semble bien se situer au niveau de la gouvernance et à l’échelle des CPTS : à qui reviendra la maîtrise de l’organisation, le bénéfice du financement d’une équipe, la reconnaissance de la valeur ajoutée d’un dispositif ? Tous les participants seront-ils d’accord quand aux modes opératoires. Cependant le véritable enjeu ce sont bien les missions !

L’heure n’est plus au constat de ce que les acteurs veulent produire, mais de ce qu’ils peuvent vraiment réaliser ensemble. Tirer des enseignements du passé sur les leviers et les freins pour y parvenir, c’est définir les points communs et différences entre les PTA et CPTS nées aujourd’hui des acteurs eux-même, mais aussi des tentatives d’hier (réseaux, CLIC, MAIA, CTA de PAERPA, PTA de TSN, …).

Pour mieux comprendre comment se lancer non plus dans les PTA de demain, mais bien vers la coopération pour les parcours, au sens propre du terme, le corollaire en est assurément l’organisation cohérente et simplifiée de l’appui aux soins primaires, assumée et mutuellement enrichissante.

N’effaçons pas tout, analysons tout, et tous ensemble.

Ressources intéressantes à lire ... :

Communiqués

MAIA : une évaluation qui tourne à l’étude de conformité
Par Bureau de l’UNR.Santé


Invitée ainsi que de nombreux autres acteurs, l’UNR.Santé a participé au Comité de Pilotage de l’Évaluation des dispositifs MAIA diligentée par la CNSA. L’UNR.Santé a relevé à plusieurs reprises, avec d’autres acteurs au sein de ce Comité, les limites sérieuses de la méthodologie choisie, dont les (...)

» Lire en ligne

Actualités

Stratégie Nationale de Santé et Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale 2018


La stratégie nationale de santé doit être dévoilée en décembre, avec 4 grandes lignes annoncées dès septembre par la Ministre : mise en place d’une « politique globale, organisée et financée, de prévention et promotion de la santé, qui impliquera une forte mobilisation interministérielle et se (...)

» Lire en ligne

PLFSS et ONDAM en 2018


L’avant-projet du PLFSS prévoit d’encourager les expérimentations pour l’innovation dans le système de santé. L’article 35 définit le cadre légal général "pour améliorer le parcours des patients et l’accès aux soins, en se fondant sur des projets d’organisations innovantes", en évitant que l’offre de soins (...)

» Lire en ligne

Création de la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS)


Les principaux syndicats d’infirmiers libéraux, de kinésithérapeutes, d’orthophonistes et de pédicures-podologues ont constitué cet été la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS), « première force de professionnels de santé en exercice libéral ou mixte sur le territoire français avec 222 000 (...)

» Lire en ligne

Services numériques d’appui à la coordination des situations complexes (SNAC)


A destination des Agences Régionales de la Santé, cet appel à projet prévoit des financements significatifs via le fond d’Intervention Régional (FIR) sur une période pluriannuelle de cinq ans. Les financements octroyés, incluront le volet des compétences d’animation territoriale en matière (...)

» Lire en ligne

« Les territoires défavorisés, grands oubliés de la politique de lutte contre les déserts médicaux » L’UNR.Santé solidaire


» Lire en ligne

Au coeur des territoires

PAERPA : la parole aux acteurs en Lorraine
Par Eliane ABRAHAM, membre bureau UNR.Santé, Directrice réseau Gérard Cuny, animatrice CTA Grand-Nancy

Le dispositif PAERPA (Personnes Agées en Risque de Perte d’Autonomie) est mis en place de façon opérationnelle sur la métropole du Grand Nancy depuis octobre 2014. Notre territoire a fait partie de la première vague expérimentale, lancée courant 2013. L’extension du dispositif en 2016, que nous (...)

» Lire en ligne

Le GCS du Bessin : une balise historique
Par Thierry GANDON, Directeur GCS du Bessin

Quand hier, baliser signifiait : oser et défricher avec un réseau de soins palliatifs porté par une association (2004) structurer et animer un réseau de santé plurithématique (2005-2013) fédérer l’ensemble des acteurs de la santé d’un territoire autour d’un large projet inscrit dans le CPOM d’un (...)

» Lire en ligne

Une dynamique de Contrat Local de Santé en Isère
Par Inès BEYNEY, Directrice Plateforme de Santé du Voironnais

Un réseau de santé en Isère a promu il y a près de 5 ans l’élaboration d’un Contrat Territorial de Santé (CLS). La Plateforme de Santé du Voironnais, accompagnée par le Centre Hospitalier du territoire, a sollicité la Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais (CAPV) sur plusieurs thématiques : le bien (...)

» Lire en ligne

La parole aux partenaires

L’appui pour les soins primaires : qu’attendent les acteurs de terrain ?
Par Eric DRAHI, membre bureau de UNR.Santé, Coordinateur Médical du Réseau Diabolo, Médecin de famille MSP de Saint Jean de Braye, Trésorier Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale, Directeur des Productions du Collège de la Médecine Générale.

La transition épidémiologique vers les maladies chroniques entraine des nouveaux besoins pour les soignants de premier recours : les problèmes des patients sont de plus en plus complexes, avec des pathologies intriquées, et une association de problèmes médicaux et sociaux la circulation de (...)

» Lire en ligne

Un avenir pour l’ANC.CLIC : une chance pour les acteurs
Par Bureau de l’ANC.CLIC

Un récent article des ASH de ce mois de septembre a traité des travaux menés pour réaliser un état des lieux des CLIC. Cette enquête de grande envergure, qui n’avait pas été réalisée depuis de nombreuses années, a été portée par l’ANC CLIC et a bénéficié de l’appui de plusieurs partenaires (dont ANAP, ANESM, et CNSA) et d’un soutien financier à la fois du Ministère (DGCS) et de la CNSA.

» Lire en ligne

Quid des réseaux de santé thématiques : la parole aux spécialistes
Par Sylviane LEWIK-DERAISON, membre bureau UNR.Santé, orthophoniste libérale, Vice-présidente de la Fédération Nationale des Réseaux de Santé Troubles du neurodéveloppement et des Apprentissages, Vice-présidente de l’URPS-Orthophonistes IDF, Secrétaire Générale du RESIF

Les réseaux spécifiques à une pathologie ou à une problématique ont été qualifiés de monothématiques, et pourtant, si la thématique en est bien « mono », leurs actions sont bien plurielles. Comment ces réseaux envisagent-ils leur avenir à l’heure de l’évolution des réseaux de santé ver la polyvalence et (...)

» Lire en ligne

Focus

Une fédération en Ouest Occitanie : Résomip
Par Jessica GHELLER, chargée de mission Résomip Par Sophie REBOIS, Vice-Présidente Résomip, Directrice réseau territorial Palliance 12

Depuis 2012, RESOMIP fédère l’ensemble des 18 réseaux de santé de la région Midi-Pyrénées, que leurs missions concernent l’échelon régional ou les territoires de proximité, et que leurs champs de compétence soient thématique, expert, ou populationnel. Avec les orientations 2014-2017 de son Conseil (...)

» Lire en ligne

La complexité en médecine générale : thèse de Nathalie TANQUEREL
Par Gérard MICK, Président UNR.Santé, Administrateur GCS MRSI

Caroline TANQUEREL a étudié la notion de complexité à propos de l’espace professionnel de la médecine générale [2] : « Les faisceaux et les nœuds qui le façonnent s’actualisent selon des circonstances singulières non reproductibles et non prévisibles, selon des moments qui sont propres au système et aux (...)

» Lire en ligne

Divers & Brèves